Trouver les marchés publics : supports de publication, veille

Consulter les profils acheteurs et les autres supports de publication, mettre en place une veille ou confier votre recherche à un prestataire spécialisé : nous vous expliquons comment détecter les marchés qui vous intéressent.

Où sont les marchés : zoom sur les supports de publication

On distingue quatre supports utilisés par les acheteurs publics pour gérer leurs marchés.

Le profil acheteur est la place de marché de l’acheteur public. Il y publie ses avis de marchés et les dossiers de consultation des entreprises (DCE), y reçoit les candidatures et les offres, y gère les questions/réponses avec les candidats et y notifie les attributions de marchés.

Les trois autres supports où se trouvent les avis de marchés sont les JAL (journaux d’annonces légales), le BOAMP (une édition du Journal Officiel dédiée à la publication des avis d’appel public à la concurrence) et le JOUE (Journal officiel de l’Union Européenne). Ces supports sont utilisés ou non selon le type et le montant du marché. Ces supports affichent l’adresse web du profil acheteur pour y télécharger le DCE et déposer votre réponse.

A noter :
Dispensés de publicité, les marchés à moins de 40 000€ HT peuvent toutefois être publiés sur les profils acheteurs si ceux-ci le décident ainsi ou jugent opportun de le faire. Consultez-les régulièrement.

Comment procéder pour faire sa veille marchés publics ?

Pour une veille efficace, il s’agit tout d’abord de définir votre périmètre de marché :

  • Par zone géographique : il faut au préalable identifier les profils acheteurs dédiés. Par exemple, pour les départements du 67 et du 68, ce sera sur Alsace Marchés Publics (https://alsacemarchespublics.eu/ ), et pour ceux du Grand Est sur la plateforme XMarchés (www.xmarches.fr) ou sur l'agrégateur APOGE (www.apoge.org)
  • Par organisme : si vous visez les marchés de l’Etat et ses établissements, concentrez votre veille sur la plateforme Place (https://www.marches-publics.gouv.fr/).
  • Par montant : pour des marchés d’un montant supérieur à 90 000 € HT, une surveillance du BOAMP et du JOUE-TED sera suffisante puisque ces marchés font l’objet d’une obligation de publicité.

Une fois que vous avez procédé à ce premier tri, vous pouvez organiser votre veille en l’automatisant grâce aux mots clés et alertes mail des profils acheteurs.

Pour qu’elle soit pertinente et fructueuse, accordez-lui du temps et de la réflexion en amont : définissez bien votre cible et vos mots-clés, sans hésiter à effectuer des tests et à réajuster le tir si besoin. Si la veille n’est pas bien mise en place, vous risquez d’obtenir beaucoup trop de résultats pas nécessairement adaptés à vos besoins (ce qui génère une perte de temps dans leur traitement), ou de ne pas faire remonter les bons avis de marchés par mauvais choix de mots-clés.

A noter :
Vous n’avez pas le temps de faire votre veille ? Vous préférez la confier à un professionnel ? Pensez à consulter un prestataire spécialisé comme par exemple France marchés, J360, Le-veilleur, Marchés online, MPF, Tenderspage, Vecteur plus, Wanao.

 

Après avoir trouvé les marchés qui vous intéressent, il s’agit d’analyser les documents qui constituent l’avis de marché et de décider de répondre ou non.