Ce relais de proximité qu’est le Club Ampie apporte réellement un plus dans l’accompagnement des entreprises.

Thierry Boquien, délégué inter-régional Business France pour le Grand-Est et les Hauts de France


Business France : Il y a une complémentarité totale avec le Club Ampie

Agence pour l’internationalisation de l’économie française, Business France compte aujourd’hui environ 1500 salariés dont les 2/3 répartis dans 65 bureaux à l’étranger.  Cet établissement public créé en 2015 a une triple vocation. Premièrement, il accompagne les entreprises, et plus particulièrement des PME et des ETI, dans leur développement sur les marchés étrangers. Business France gère également le process des Volontaires Internationaux en Entreprises (VIE) : 10300 jeunes de moins de 29 ans qui travaillent pour le compte d’entreprises françaises dans le monde entier.  Enfin, il intervient dans le développement de l’attractivité de la France, en détectant des projets d’entreprises étrangères qui souhaiteraient s’implanter dans le pays et en travaillant avec les partenaires locaux pour proposer des projets compétitifs réalisés par les territoires.  C’est dans le cadre de l’accompagnement à l’export qu’intervient la collaboration avec le Club Ampie. Les explications de Thierry Boquien, délégué inter-régional  Business France pour le Grand-Est et les Hauts de France.

Pourriez-vous présenter Business France et ses missions, au niveau régional ?

Au niveau local, le principe est de s’appuyer sur des partenaires du territoire pour avancer. En terme d’attractivité, l’interlocuteur est d’abord la Région, chef d’orchestre du développement économique et sur le territoire alsacien l’Agence d’Attractivité d’Alsace. Elle travaille sur les projets que nous lui apportons et charge à nous de les porter ensuite, toujours avec l’Agence, à des investisseurs pour qu’ils choisissent de s’implanter dans la région.

Sur la partie export, une équipe baptisée « Team France Export » est en place en région depuis le début de l’année. Elle s’appuie essentiellement sur 21 collaborateurs de CCI International et de Business France implantés dans 9 villes du Grand-Est. Pour ce qui concerne l’accès aux marchés publics internationaux et aux Bailleurs de Fonds, notre interlocuteur est Alsace Commande Publique.

Comment s’articule la collaboration entre Business France et le Club Ampie ?

Parmi les activités de Business France et les sujets développés, il y a les marchés publics à l’étranger. Quand vous êtes un patron de PME c’est plutôt compliqué de répondre à un appel d’offres public, vous  ne savez pas forcément comment faire.  Or les montants de marchés publics qui sont attribués sont considérables et ne sont, pour autant, pas du tout réservés aux grandes entreprises. Nous considérons qu’au niveau national, notre vocation est d’informer, former et accompagner pour faire en sorte que l’entreprise transforme l’essai. Et là, nous retrouvons totalement l’Agence d’attractivité d’Alsace dans ces missions. Nous avons, par exemple, développé ensemble un outil de veille des marchés publics qui s’appelle PROAO.  De son côté, le Club Ampie s’appuie sur Business France pour proposer aux entreprises qu’elles suivent des rencontres que nous organisons avec des bailleurs de fonds. Il s’agit de réunions avec la Commission Européenne, la Banque africaine de développement, la Banque asiatique de développement, l’OTAN... Mais aussi des séminaires d’information sur la méthodologie à appliquer pour se positionner sur ces marchés.

Quel regard portez-vous sur le dispositif  mis en place par le Club AMPIE pour accompagner les entreprises ? 

Alsace Commande Publique est à ma connaissance la seule entité territoriale spécialisée sur le sujet…Avec Team France Export nous avons vocation à travailler de façon plus efficace encore ensemble.  C’est important d’être proche des gens, de les rencontrer plusieurs fois par an et ça nous ne sommes pas totalement en mesure de le faire pour le moment. C’est donc à ce niveau, je pense, qu’il y a une complémentarité totale avec le Club Ampie, qui lui connaît très bien le tissu d’entreprises locales. C’est important de  savoir lesquelles sont susceptibles d’avoir la capacité de répondre ou d’avoir des opportunités dans les marchés. Sachant que cela ne concerne pas tous les secteurs d’activités. Ce relais de proximité qu’est le Club Ampie apporte réellement un plus dans l’accompagnement des entreprises.

Plus globalement, quel bilan tirez-vous de votre collaboration avec le Club AMPIE ?

C’est très intéressant d’avoir un tel partenaire. Les équipes du Club Ampie connaissent  par cœur « Comment travailler  avec l’AFD ? », « Comment travailler avec la Banque Mondiale ? », etc…. Ils ont une culture pointue sur tous les bailleurs de fonds. Ainsi,  quand des entreprises leur en parlent, ils savent de quoi il en retourne et quelle méthode il faut appliquer. Et quand nous leur demandons de faire la promotion d’une action qui nous semble intéressante, ils sont très réactifs et savent tout de suite vers qui aller. Cela nous permet de gagner beaucoup de temps et d’efficacité au service des entreprises.