Bien rédiger son mémoire technique de travaux : méthodologie, qualité, planning et insertion

08/11/2018

Dans un précédent article, nous avons fait le point avec Fanny Carmillet, ingénieur ENTPE et présidente d’Ingen’ao, sur les aspects liés à sur la sécurité et le développement durable dans les mémoires techniques du BTP. Cette fois, nous nous penchons sur la méthodologie, la qualité, l’insertion et le planning.

Méthodologie : décrire et expliquer pour rassurer

La méthodologie qui sera mise en œuvre par l’entreprise dans le cadre du marché doit être détaillée et illustrée dans le mémoire technique. Il s’agit en effet tout simplement d’expliquer comment vont être exécutés les travaux, tâche par tâche, en leur affectant à la fois une méthode et des moyens.  On peut comparer cela au déroulement d’un film, une présentation d’un synopsis.

Dans ce descriptif, l’entreprise peut, si le CCTP le permet, proposer des variantes. Ceci est intéressant si l’entreprise a des solutions alternatives plus intéressantes à présenter, car cela démontre et valorise son savoir-faire.

Plus la méthodologie est précise, claire, pertinente, plus l’acheteur public sera rassuré quant à la capacité de l’entreprise à mener les travaux. C’est donc un levier important pour optimiser sa candidature.

Qualité : détailler le cheminement d’un projet et son suivi

Qu’elles soient formalisées ou non, les démarches qualité au sein d’une entreprise doivent faire l’objet d’un chapitre dédié dans le mémoire technique.

Il s’agit de présenter à l’acheteur les méthodes appliquées par l’entreprise dans le cheminement d’un projet. Prise en charge du bureau d’étude, chiffrage, réunion de transfert entre bureau d’étude et travaux, suivi et vérification de la réalisation des travaux par le chargé d’affaires, toutes les étapes de l’exécution d’un marché doivent être détaillées et expliquées.

La certification ISO 9001 est bien sûr idéale, mais elle représente un lourd investissement pour les PME. Et l’absence de cette certification ne signifie pas que les démarches qualité ne sont pas menées dans l’entreprise. En effet, de nombreuses PME ont des habitudes de travail qui ne sont pas forcément formalisées mais qui relèvent toutefois d’une approche dédiée et existante. Il s’agit donc d’exposer ces démarches, et de joindre tout document l’attestant, comme par exemple les fiches de contrôle ou d’auto-contrôle, des PV de réception sans réserve. 

Planning : rassurer sur la maîtrise des délais du chantier

La gestion du temps, dans l’exécution d’un marché public, est un sujet aussi délicat que capital. Il est bien connu que dans le BTP, les délais sont courts et tendus. L’entreprise doit donc montrer qu’elle est capable de fonctionner efficacement dans un environnement complexe, où les aléas sont nombreux : les intempéries, par exemple, peuvent retarder un chantier.

La connaissance et la prise en compte de ces aléas, dans un planning, sont donc incontournables : l’entreprise doit se projeter sur la durée des travaux en tenant compte de tous ces facteurs tout en respectant les délais imposés par l’acheteur.

Insertion : montrer sa compréhension et son implication

Les marchés publics sont de plus en plus nombreux à contenir une clause d’insertion. Si celle-ci figure dans le règlement de la consultation, il faut bien évidemment la prendre en compte et mettre en avant les actions de l’entreprise sur ce sujet.

Le candidat à un marché avec une clause d’insertion doit montrer à la fois sa sensibilité sur ce sujet et son investissement. Cela peut par exemple être la présentation d’un projet précédemment réalisé, en citant les structures d’insertion avec lesquelles l’entreprise a travaillé. Dans le cas où aucun projet de ce type n’a encore été mené, l’entreprise doit toutefois faire état de ses démarches (comme par exemple, la mise en place d’un tuteur déjà nommé dans la présentation…) et de sa prise de contact avec une ou plusieurs structures d’insertion.

 

Un mémoire technique solide, développé, expliqué, donne une longueur d’avance aux entreprises qui souhaitent remporter un marché public. Pensez-y !

 
Toute l'actualité Commande Publique