Baromètre de la commande publique 2017 : l’essentiel à savoir

08/02/2018

Fin janvier, la Caisse des Dépôts, en partenariat avec l’AdCF (Association des Communes de France) a publié son baromètre annuel de la commande publique. Ce document est précieux pour mieux connaître l’état des marchés publics en France et permettre aux entreprises d’affiner leur stratégie. En voici les grandes lignes.

Marchés publics en France : une reprise qui se confirme

Le plan de relance qui avait été engagé à la suite de la crise de 2008/2009 a connu son apogée en 2012. Depuis, la commande publique a reculé chaque année, pour aboutir au seuil le plus bas de son histoire en 2016.

Cependant, on observe en 2017 une reprise sur la quasi-totalité des marchés publics, surtout à partir du second semestre. Sans atteindre le niveau de 2012, elle présente une augmentation de 7,1% en 2017.

Pour la région Grand Est, l’évolution est de 5,9%. C’est un peu en-deçà de la moyenne nationale, tirée vers le haut par les régions PACA et Bourgogne Franche-Comté. Elle représente 1101€/habitant, ce qui est à peu près dans la moyenne.

Quels types de marchés publics sont particulièrement concernés ?

Le bâtiment, la voirie, le numérique, la santé, l’environnement et le scolaire représentent 96% de la reprise. Les marchés de fournitures, de services et d’ingénierie ont le vent en poupe avec respectivement 8%, 14% et 8% d’augmentation sur l’année 2017. 

En revanche, le logement et l’habitat ont connu une baisse en 2017. Les bailleurs sociaux ont en effet le même niveau de commande qu’en 2014. Ceci est probablement lié au fait qu’en automne, le Gouvernement a annoncé qu’il allait imposer aux bailleurs sociaux la baisse des loyers pour compenser la diminution des APL, impactant ainsi les marchés de construction. Cela se ressent également dans la typologie des marchés : il y a eu davantage de rénovation/renouvellement (+5,6%) que de neuf.

Qui sont les acheteurs les plus actifs ?

Les collectivités locales et leurs groupements représentent 53,6% de la commande publique, suivies par l’Etat (16,3%). Elles concentrent plus de la moitié des travaux d’ingénierie et présentent une hausse des marchés de travaux de 5%, avec une large part de travaux de renouvellement. Ceci est probablement lié au fait que les collectivités locales ont eu de nouvelles contraintes financières ces deux dernières années. 

Au sein des collectivités locales, ce sont les communes, métropoles et les communautés de communes qui proposent le plus de marchés publics : elles concentrent 60% des achats de commande publique.

En 2018, il est donc plus que jamais temps de se positionner sur les marchés publics ! Nous vous accompagnons dans cette démarche : contactez-nous !

 

 
Toute l'actualité Commande Publique