Et si vous preniez un stagiaire pour vos réponses aux marchés publics ?

24/11/2017

A la faculté de droit de l’UNISTRA (Université de Strasbourg), une vingtaine d’étudiants préparent chaque année un Master 2 droit public avec une spécialité Marchés et travaux publics. Dans le cadre de leurs études, ceux-ci sont amenés à effectuer un stage de 2 mois. Nous avons interviewé Geneviève Siat-Ganière, conseillère intelligence économique à la CCI Alsace Eurométropole, qui gère depuis trois ans la mise en relation entre étudiants et PME  ainsi que le suivi de stages.

Pourquoi avez-vous souhaité rapprocher les stagiaires en droit public et entreprises ?

La CCI Alsace Eurométropole est un des Points Info Commande Publique du RCP Alsace. A ce titre, nous rencontrons et renseignons de nombreuses TPE et PME qui souhaitent se positionner sur les marchés publics. Nous avons remarqué que l’un des freins principaux qu’ont les entreprises pour répondre aux appels d’offres est la constitution du dossier de candidature. 

Comme il existe un Master 2 Marchés et travaux publics à la faculté de droit de Strasbourg, dans le cadre duquel les étudiants sont amenés à faire un stage, c’est tout naturellement que j’ai pensé proposer aux étudiants et aux entreprises de se contacter.

Comment s’effectue cette mise en relation ?

Nous envoyons un emailing à notre base de données entreprises pour les informer. Elles nous déposent ensuite leurs offres de stage, puis nous les mettons directement en relation avec un étudiant du Master 2. Au préalable, j’interviens à la faculté pour présenter ce dispositif.  La promo compte entre 15 et 20 étudiants chaque année, et un tiers d’entre eux sont intéressés pour effectuer leur stage dans une PME.

Quel est l’intérêt pour les étudiants ? Et pour les entreprises ?

Les étudiants du Master 2 se destinent plutôt à des postes au sein de collectivités, par goût mais aussi par méconnaissance des autres possibilités. Je leur explique que ce stage est une occasion unique pour eux de bien connaître les PME : un atout non négligeable car aujourd’hui le sourcing est une composante incontournable dans les achats publics, et bien connaître le monde de l’entreprise permet d’y être plus efficace.

Les entreprises peuvent quant à elles compter sur des stagiaires qui ont déjà des compétences directement applicables dans leurs réponses aux appels d’offres. Ils peuvent par exemple contribuer à constituer le dossier de candidature : un gain de temps important sur une tâche souvent ressentie comme étant complexe. Le stage de deux mois peut par ailleurs être prolongé si l’entreprise et l’étudiant le souhaitent.

Le retour des étudiants après leur stage est-il positif ?

Nous leur demandons toujours d’effectuer un feedback à l’issue de leur stage.

Je citerai par exemple cet étudiant, qui a fait partie de la première promo ayant bénéficié de cette mise en relation :

« Le fait de s'écarter de l'évidence c'est-à-dire de ne pas aller directement vers les interlocuteurs privés "traditionnels" (groupes français leaders mondiaux de la commande publique comme Veolia, Vinci, Bouygues, JC Decaux, Eiffage ou autres), est, je le pense, une expérience véritablement enrichissante. Je pense que pareille expérience demeure bien plus formatrice que celle des "grosses structures". »

 

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter g.siat-ganiere@alsace.cci.fr !

Vous êtes une PME et souhaitez déposer votre offre de stage :

Dépôt de l'offre

 

 

 

 

Toute l'actualité Commande Publique